TÉLÉCHARGEZ TOUT GRATUITEMENT !
Créez votre business à 6 chiffres
Et vivez libre et heureux !



__________________________________________________________________________________________________

Ils utilisent le corps humain comme espace un publicitaire










Tatouage publicitaire : seriez-vous prêts à utiliser votre corps comme un espace de pub ?


Moi ? Oui !


Les panneaux publicitaires, c’est devenu ringard !

Désormais, c’est sur des corps humains bien faits que l'on placarde les publicités.

Avec un potentiel de plus de 7 milliards de panneaux publicitaires vivants, les marques ont compris depuis longtemps l’intérêt d’utiliser le corps humain à des fins de marketing.



Tatouage publicitaire



Cette escalade des marketeurs vise à obtenir notre attention, à nous les consommateurs des hypersollicités par les publicités.


En effet, la tendance actuelle des consommateurs est plutôt au changement qu’à l’engagement, les consommateurs de moins en moins fidèles, sont perpétuellement incités à découvrir de nouvelles marques et de nouveaux produits. C’est pourquoi, les marketeurs, en recherche permanente d’idées originales, nous ont prouvé qu’il est toujours possible d’aller plus loin dans la mise en scène du corps de l’individu. Dans cette course à la surenchère, on retrouve des choses assez surprenantes.


Voyez vous-même.



Visage à louer !



Deux étudiants de Cambridge ont créé le site « Buy My face » et louent leur visage à la journée comme espace publicitaire. Sur leur site, n'importe qui (entreprises ou particuliers) peut louer leur pub-visages via un tatouage publicitaire non permanent. Chaque jour, le logo d’une marque différente est peint sur leurs visages puis exhibé toute la journée à travers des shows (saut en parachute, escalade et autres scènes incongrues). Les scènes sont filmées et ensuite postées sur Youtube. De nombreuses sociétés ont déjà fait appel à ce service (Ernst&Young, Travelex, l'aquarium Sealife de Londres, yousendit, ...) et les deux étudiants ont déclaré avoir récolté 35 000 euros en 6 mois de location de leurs visages.


Un véritable succès !


De là à tatouer les visages de vos commerciaux aux couleurs de votre entreprise, il n’y a qu’un pas…








Cuisse à réserver !



Au Japon, les jeunes filles peuvent louer leurs cuisses pour y mettre de la publicité.


Quelle bonne idée, me direz-vous ! Le pays du soleil levant a toujours eu un temps d’avance par rapport à nos pratiques désuets du vieux continent.


La ville de Tokyo étant saturé de publicité, une agence de publicité (WIT) n’a pas manqué d’imagination pour trouver cette solution plutôt originale pour mettre en avant les nouveaux produits et nous inciter à consommer plus.


Transformer les cuisses des jeunes filles en espace publicitaire ! Une idée brillante que d’exploiter cette zone qui est très prisée des regards masculins.


Concernant les conditions d’éligibilité, les filles doivent être majeures et d'avoir au moins 20 relations sur les réseaux sociaux. Elles doivent s’engager à porter un tatouage publicitaire sur la cuisse pendant au moins 8 heures d'affilé en se promenant dans la ville, s’engager à porter une mini-jupe ou un short et s’engager à poster un maximum de photos sur les réseaux sociaux. En échange, elles recevront de 8 à 80 euros.


Le concept semble ravir tout le monde, les jeunes filles, l'annonceur ainsi que les hommes. Depuis, le lancement de cette pratique en 2012, 1300 japonaises ont déjà été séduite et ce chiffre est en progression.


Si vous pratiquez cette méthode de tatouage publicitaire, vous êtes quasiment assuré que les médias perleront de vous.


Toutefois, en France, cette pratique a peu de chance de s’imposer, tant les mouvements féministes sont virulents.



A moins que vous ne réussissiez à recruter quelques FEMEN pour votre campagne publicitaire. Ces féministes ultra-extrémistes sont déjà familières du tatouage publicitaire.




Tatouage publicitaire cuisses à louer








Le corps publicitaire : le tattoo marketing est-il vraiment en plein essor ?

Le tattoo marketing est une tendance qui est apparue au début des années 2000 et qui nous vient des Etats-Unis. La pratique qui consiste à rémunérer une personne pour qu’elle se tatoue sur le corps une publicité en faveur d’une marque, ne se contentent plus d’une simple décalcomanie mais d’un véritable tatouage, et le tatoué devenant ainsi un véritable panneau publicitaire durable.

En mettant ainsi en scène un tatouage publicitaire sur des êtres vivants, la marque qui emploie le tattoo marketing sait qu’elle joue la provocation en flirtant à la limite de l’acceptable.

L’objectif affiché est de marquer les esprits en créant la polémique et le buzz. Et force est de constater que cela marche !! Le buzz médiatique est souvent au rendez-vous.

Voici quelques exemples d’individus qui ont osé tenter l’expérience. 



En 2004, l’américaine Karolyne Smith, une mère de famille, pour assurer l’avenir de ses enfants s’est fait tatouer à vie la marque GoldenPalace.com sur le front pour 10 000 euros. Elle avait mis son front aux enchères sur Ebay.



tatouage publicitaire Karolyne Smith



Le boxer Bernard Hopkins a été payé 100 000 dollars pour se faire tatouer à vie la marque GoldenPalace.com dans le dos.



Joe Tamargo, un boxeur américain, a également vendu des parties de son corps aux enchères. Il a aujourd’hui 39 tatouages publicitaires sur son corps pour lesquels il déclare avoir touché plus de 200 000 dollars.


Le revers de la médaille est que les marques peuvent être éphémères, contrairement aux tatouages de Joe, qui eux restent. Ainsi, ce brave Joe Tamargo continue de faire de la publicité pour le site internet MinkeXXX tatoué sur son visage alors que ce site web a disparu depuis bien longtemps.


Il n’existe pas vraiment d’études mesurant les retombées médiatiques des pratiques utilisant l’être humain comme support marketing mais on sait de façon certaine que cette pratique provocante du tatouage publicitaire ne laisse pas indifférent.


Et aussi dérangeant que cela peut paraître, l’être humain est bien décidé à devenir un espace publicitaire comme les autres.


Après la location publicitaire de nos objets (maisons, voitures), de nos corps, on peut deviner que cette tendance s’étendra bientôt à nos chers animaux de compagnie.


Vous ne pensez pas ?



tatouage publicitaire Joe Tamargo






Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

  1. Pour moi c'est clairement se manquer de respect, dans le genre il y a également swagman

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Myriam,
    Effectivement, dans le cas de Swagman, cela devient du grand n'importe quoi !
    Merci, je ne connaissais pas ce curieux personnage.
    Dans le cas de la pub sur des corps humains, l'usage qu'on pourrait en faire est d'utiliser des décalcomanies publicitaires effaçables à l'eau et imprimés sur le front ou les mains d'un joueurs de poker par exemple.

    RépondreSupprimer
  3. bonjour

    on fait comment si on veut faire se genre de chose ? (ya aussi booba) on contacte l'entreprise?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Pour se lancer dans ce genre de business avec des entreprises, il vous voudra déjà une audience assez importante pour intéresser les entreprises. Il faudra donc commencer à faire de la publicité gratuite pour de grandes marques (Coca Cola, M&M, etc.) dans des situations originales et audacieuses, publier les vidéos sur Facebook pour faire le buzz et se construire une forte audience, et à partir de là les marques vont se bousculer pour que vous leur fassiez de la publicité.

    RépondreSupprimer

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien