Téléchargez tout !

Entrepreneur ? Envie de créer une activité ? Découvrez à l'intérieur de mes documents GRATUITS, les secrets d'un Entrepreneur à succès. Voici quelques-unes des ressources que vous recevrez GRATUITEMENT ... !

Ouvrir son bar : Ce qu’il faut savoir






Vous êtes décidés à ouvrir un bar ? Avant toutes choses, il est nécessaire de bien se préparer à son ouverture et bien réfléchir à la gestion ainsi qu’à l’implantation et le concept. Pour bien s’y prendre, la rédaction d’un business plan pour bar est indispensable. Ce document est une ligne directrice qui permet de piloter l’activité sans perdre le fil. Il peut aussi servir dans le cadre d’une levée de fonds auprès d’investisseurs en les séduisant par votre document accompagné d’un pitch. Mais alors, que doit-on retrouver dans ce business plan ? Quels sont les éléments indispensables à ne pas oublier lors de l’ouverture pour partir du bon pied et ainsi pérenniser l’activité ? Voyons donc ici les particularités d’un bar et de son lancement :










1) L’étude de marché d’un bar


L’étude de marché est un travail à ne pas négliger dans le cadre d’une ouverture de bar. La mauvaise analyse du marché est une des principales erreurs des entrepreneurs. Grâce à elle, l’implantation la plus adapté à l’activité est définie et un concept qui peut plaire aux consommateurs en est déduit.


Il faut comprendre que l’implantation, le concept et la cible sont liés. En effet, n’allez pas vous implanter dans un endroit avec une vue incroyable avec des prix exorbitants en tentant de viser les étudiants. Tout comme viser des personnes âgées ou touristes dans un quartier animé avec de la musique pour étudiants. 


Ces éléments doivent bien être coordonnés et l’un ne va pas sans l’autre. L’étude du marché permet de bien les analyser et de prendre les bonnes décisions. Vous avez un concept et une cible en tête et vous souhaitez vous implanter dans une certaine ville ? L’étude de marché répond à vos questions en observant s’il y a une réelle demande sur votre concept, si la cible visée est présente, et ainsi en déduire une zone où votre offre serait la plus prolifique en fonction de ces deux données. Pour bien s’y prendre, effectuez des recherches sur internet, prenez connaissance de la ville en prenant en compte les différences démographiques et les animations entre les quartiers.


Si au contraire, vous avez une idée sur votre implantation, vous pouvez aussi étudier la zone de chalandise autour de votre implantation pour observer si une population est possiblement attirable. Cette analyse permet de tirer des conclusions sur l’animation de la zone et les données sociodémographiques des habitants. Dans cette zone, il est important de questionner les passants, que ce soit au niveau quantitatif ou qualitatif. Leurs réponses apportent une compréhension sur leurs envies et leurs besoins. Votre concept et votre cible sont ainsi adaptés en fonction.


Enfin, il faut prendre en compte la concurrence. S’implanter dans une zone où il existe un certain nombre de bars n’est pas forcément une mauvaise chose. Si vous arrivez à tirer le meilleur de chaque concurrent, tout en ne commettant pas les mêmes erreurs, il y a fort à parier que vous réussirez. Allez donc chez eux tester leurs produits, observer leurs relations avec les clients, leur stratégie de positionnement et de communication et faites-en une analyse poussée que vous transcrirez dans votre business plan. 


Ainsi, le meilleur moyen de réaliser une bonne étude de marché est d'aller sur le terrain. Sa réalisation conditionnera la réussite de votre business. Mieux vous connaîtrez le marché qui vous entoure, mieux vous saurez vous adapter et saurez proposer les produits qu'il faut.


Ne vous attardez pas trop non plus dessus. Le meilleur moyen de la réussir est de lancer rapidement un prototype, même basique, et de recueillir des feedbacks de clients. La meilleure étude de marché reste le retour de vrais clients, bien plus qu'une étude fondée sur un questionnaire.


2) Les prévisions financières


Bien entendu, pour partir sur de bonnes bases et ne pas faire couler rapidement votre bar, les prévisions financières doivent être travaillées, bien construites et cohérentes. L’étude de marché permet de sortir des hypothèses de ventes et le nombre de clients que vous pouvez obtenir sur les premiers mois et à long terme. En plus du nombre de clients, vous aurez connaissance du budget moyen de vos consommateurs potentiels et du montant qu’ils sont prêts à dépenser grâce à votre étude du marché lorsque vous les aurez rencontrés sur le terrain. Ces deux données donneront le chiffre d’affaires que vous êtes capables de réaliser. Néanmoins, il est important d’étudier le chiffre d’affaires des concurrents, notamment lors de leurs premiers mois d’activité pour rester dans la réalité et dans la cohérence. 



En ce qui concerne les coûts, là aussi votre étude du marché répondra à vos questions pour établir vos prévisions financières. Les données importantes à connaître sont le loyer moyen dans votre zone d’implantation, le coût des marchandises avec la déduction de la marge brute, et une comparaison avec la moyenne du secteur (parmi les bars de votre zone d’implantation surtout), ou encore les investissements à effectuer au lancement comme le fonds de commerce, le mobilier, des travaux, etc. Attention donc à vos flux de trésorerie et à ne pas être dans le rouge. La construction de vos prévisions financières permet d’anticiper les flux en faisant appel par exemple à des investisseurs par exemple, ou d’adapter la gestion de votre bar. 



Enfin, dernier élément, et pas des moindres, ce sont les charges salariales. La motivation de l’équipe est la variable qui fait aussi pencher les ventes vers le haut ou vers le bas. Dans le secteur du bar, les salariés représentent le coût le plus important parmi les coûts fixes. C’est pourquoi il faut avoir un recrutement adapté à son activité en n’ayant pas un surplus de salariés pour ne pas avoir une santé financière au plus bas, mais aussi en embauchant un nombre suffisant de serveurs et barmans pour satisfaire les clients. Par la suite, malgré le nombre cohérent de salariés, nul doute qu’il faudra une équipe compétente pour gonfler les ventes. À vous donc de dénicher les perles rares






3) Prendre en compte les lois

Dans votre business plan, il faut démontrer que toutes les lois ont été prises en compte et qu’elles ne vous empêcheront pas de réussir. Ces lois peuvent même devenir des opportunités parfois. La construction d’une terrasse par exemple attire davantage les fumeurs depuis l’interdiction de fumer dans des lieux fermés. Des emplacements intérieurs peuvent aussi être dédiés aux fumeurs mais ils doivent être clos et équipés de dispositifs de ventilation puissante. L’air doit être renouvelé pendant au moins une heure après l’utilisation du local. De plus, la superficie de l’emplacement ne doit pas être supérieure à 20% de la surface de l’établissement et elle ne peut dépasser 35 mètres carrés.


La licence de débit de boissons est aussi une des lois principales auxquelles doit répondre un bar. La détention de votre licence autorise à vendre telles ou telles boissons. Pour cela, il faut effectuer des heures de formation. Ceci est donc à anticiper avant l’ouverture de votre bar. Il y a 3 licences que vous pouvez obtenir :


  • Pas de vente d’alcool : Licence non obligatoire

  • Boissons jusqu’à 3° d’alcool : Licence II

  • Boissons jusqu’à 18° d’alcool : Licence III

  • Rhum et alcool distillé : Licence IV

Enfin, il est obligatoire de mettre en avant un certain nombre d’affiches dans votre bar dans le but d’avertir le client. Des affiches telles que la licence, des affiches de prévention, les prix à l’intérieur et à l’extérieur du bar, etc. 

Pour plus de détails sur ces lois, vous pouvez vous référer sur l’article des lois incontournables pour bar et restaurant.



Conclusion 


Ouvrir un bar demande ainsi beaucoup de démarches à effectuer au lancement de votre activité. Un travail important en amont sur l’étude de marché et les prévisions financières est indispensable pour garantir un minimum de réussite. Ces deux éléments permettent de choisir la bonne implantation, de savoir répondre aux besoins des consommateurs, tout en gardant une bonne gestion financière du bar.









Crédit image : http://www.freedigitalphotos.net/images/Alcohol_g182-Beer_p17961.html

Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien