Téléchargez tout !

Entrepreneur ? Envie de créer une activité ? Découvrez à l'intérieur de mes documents GRATUITS, les secrets d'un Entrepreneur à succès. Voici quelques-unes des ressources que vous recevrez GRATUITEMENT ... !

Tout sur les investisseurs dans les start-ups





L'étape de levée de fonds est cruciale pour les start-ups. Avant de s'engager, il faut toutefois veiller à ce que l'introduction d'un investisseur dans le capital soit positive. En France, les investisseurs ne s'engagent généralement pas en amont du projet, l'étape la plus risquée, mais le font dans les phases intermédiaires du développement de l'entreprise.







Qui sont les investisseurs start-up ?

On peut dénombrer quelques types d'investisseurs dans les start-ups. Il y a les investisseurs initiaux, ensuite ceux en phase d'amorçage et enfin, les investisseurs en capital-risque.

Les investisseurs initiaux sont ceux qui apportent les premiers financements d'une start-up dans le cadre de sa création. Ce sont surtout des personnes issues du cercle familial des fondateurs de la start-up.

Les investisseurs en amorçage d'une start-up se répartissent en plusieurs types. Il y a les business angels, le crowfunding et les fonds d'amorçage. Les business angels sont des investisseurs directs ou à travers d'autres mécanismes de regroupement d'investissement. Généralement, ils investissent contre 25 et 30 % de part de capital. Les crowfunding sont des réseaux de financement qui se répartissent en secteurs d'investissement spécifiques. Enfin, les fonds d'amorçage sont des fonds provenant du FNA et les fonds régionaux peuvent également financer les start-ups. Il est possible de trouver des crédits de financement sur des sites spécialisés comme ceux de l'AFIC ou la BPI ou sur les sites de courtiers comme Bourse des Crédits.

Enfin, pour le financement de la dernière phase de développement, on peut trouver des investisseurs en capital-risque. Ce sont des équipes de gestion qui s'occupent du regroupement de fonds d'investissement auprès de souscripteurs. Elles vont ensuite investir dans les start-ups pour ensuite sortir du capital en vendant les parts pour rendre les capitaux investis bonifiés d'un rendement.





Comment les séduire ?

Pour obtenir un financement de la part d'un investisseur, il est primordial de peaufiner une stratégie précise. Avant la levée de fonds, il faut s'atteler à faire en sorte que le projet soit éligible pour un financement, c'est-à-dire qu'il soit ambitieux pour que l'investisseur ait envie de rejoindre le projet, et que le projet soit également susceptible de générer des bénéfices. Pour cela, il est utile de concevoir quelques messages forts. Ensuite, pour séduire les investisseurs, il est impératif de disposer d'un business plan et d'une executive summary du projet. Les négociations éventuelles doivent tourner autour d'un term-sheet. Il s'agit d'un document qui décrit les conditions de collaboration, notamment les clauses d'exclusivité, qui vont bloquer les possibilités pour la start-up de négocier avec d'autres investisseurs, ainsi que la clause de confidentialité qui engage la start-up à ne pas dévoiler des informations sur le projet.







Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien