Téléchargez tout !

Entrepreneur ? Envie de créer une activité ? Découvrez à l'intérieur de mes documents GRATUITS, les secrets d'un Entrepreneur à succès. Voici quelques-unes des ressources que vous recevrez GRATUITEMENT ... !

Comprendre l'intérêt de la Fusion & Acquisition pour mon entreprise : avantages, inconvénients et exemples

Source : Fotolia



Pour beaucoup de personnes, les fusions et acquisitions sont considérées comme une pratique financière complexe. Pourtant, ces deux stratégies d’entreprises sont absolument différentes mais malgré tout, encore beaucoup de personnes pensent à tort que ces deux pratiques sont indissociables et que l’une ne peut exister sans l’autre.


Le processus préalable à ces deux stratégie est certes identique : cela commence généralement par une série de discussions formelles et informelles entre les représentants de chaque entreprise, suivies d'une négociation formelle, de la délivrance d'une lettre d'intention, d’un audit de validation, de la signature d’un contrat d'achat ou de fusion, et enfin l'exécution de l'opération et le transfert du paiement.


On distinguera à ce moment là :

⚫ Les fusions, où deux entreprises généralement de taille similaire se combinent entre elles pour former une nouvelle société.

⚫ Et les acquisitions qui impliquent qu'une entreprise plus importante achète toute ou partie d'une autre société moins puissante dans l’objectif d'acquérir des actifs ou un atout de l'autre entreprise. D'une manière générale, une entreprise cesse d'exister et seule la nouvelle entreprise (acquéreur) devient le nouveau propriétaire et dirige l'ensemble de l'établissement avec son identité, la petite entreprise cessant existence.

Illustration : explication simple de la fusion & acquisition pour les nuls

Réaliser une fusion ou une acquisition apporte bien des avantages à l'entreprise mais il y a également certains inconvénients à ne pas négliger. C'est pourquoi, pour comprendre les pour et contre la fusion d'entreprise, nous nous intéresserons aux avantages et inconvénients de ces deux processus.

➤ Fusion & Acquisition : pour quoi faire ?


Ces alliances commerciales sont utilisées par les entreprises dans une infinité de cas qu’il est difficile d’énumérer ici de façon exhaustive. Il peut s’agir de : 

- se diversifier, 

- de développer les deux entreprises, 

- d’améliorer la rentabilité et accélérer la croissance, 

- de consolider les chiffres d’affaires, 

- d'accélérer l’accès à un marché d’acheteur ou à un produit/service innovant, 

- d'obtenir une technologie rapidement ou à coût moindre que s’il avait été développé en interne, 

- de racheter plus tôt une entreprise qui grimpe et l’aider à croître. 



NIVKEA = le résultat de la fusion entre NIVEA+NIKE+IKEA






Lorsque deux entreprises se regroupent dans le cadre d'un processus de fusion et d'acquisition, cela crée de la valeur. Toutefois, il est nécessaire d’évaluer correctement la valeur ajoutée de la fusion ou de l'acquisition pour déterminer si les avantages d'une telle démarche l'emportent sur les risques que cela implique. Il y a bien des avantages à réaliser une fusion ou une acquisition mais il y a également des inconvénients non négligeables à prendre en compte. 
C'est pourquoi intéressons-nous aux avantages et inconvénients immédiats de ces deux processus.


➤ Les avantages immédiats de la fusion & acquisition pour les entreprises


⚫ Pour devenir plus grand et plus important : Pour devenir plus grande, la plupart des entreprises concluent des accords de fusions et acquisitions pour augmenter leur taille et éliminer leurs concurrents du marché.
Dans des circonstances normales, cela peut prendre plusieurs années pour doubler la taille d’une entreprise, mais avec des fusions ou des acquisitions, cela ne prend que quelques mois. 

⚫ Pour éliminer la concurrence : Les fusions et acquisitions sont généralement réalisées dans l’objectif de permettre à la société acquéreuse d'éliminer la concurrence actuelle et future en s’accaparant d’une plus importante part de marché.
Par exemple, le n°2 et le n°3 d’un marché fusionnent ensemble, créant une entité unique qui devient ainsi le leader de ce marché détrônant le n°1 actuel du marché.

⚫ Pour faire des économies d’échelles : C'est une des principales raisons qui poussent les petites entreprises à fusionner entre elles ou à accepter des offres d’acquisitions. Comme elles ont des ressources limitées et des contraintes financières parfois handicapantes, ces entreprises fusionnent et atteignent une taille leur permettant de profiter de synergies et d'économies d'échelle, pour par exemple peser lourd dans les négociations d’achats et obtenir des remises plus importantes, ou pour mieux négocier des prêts bancaires. Parallèlement, ces entreprises peuvent produire et distribuer leur produit à plus grande échelle. 

⚫ Pour pénétrer plus rapidement un marché : 
Lorsque Orange a fusionner avec T-Mobile au Royaume uni, cela a permis à Orange de pénétrer rapidement le marché Britannique en s’appuyant sur le réseau de télécommunication déjà en place de son partenaire ainsi que sur ses point de ventes. 

⚫ Pour réduire ses impôts : Certaines entreprises réalisent des fusions et acquisitions dans l’objectif de réduire leur impôt. Par exemple, des pays comme la France ont un taux d'imposition important, de sorte que, pour éviter de lourdes taxes, certaines entreprises réalisent ce que l’on appelle des inversions corporatives, c’est-à-dire qu’elles achètent un concurrent étranger plus petit puis transfère le siège sociale vers la société fusionnée à l'étranger. 

⚫ Ouvrir de nouveaux marchés pour les deux entreprises : après leur fusion, les entreprises fusionnées gagnent instantanément une nouvelle part de marché et accèdent à la clientèle de l’autre entreprise. Les entreprises fusionnées peuvent ainsi offrir une plus grande gamme de produits et de services. La nouvelle société fusionnée peut être en mesure de capter plus de consommateurs qu'en tant qu'entités individuelles. Par exemple, le résultat de la fusion de deux sociétés de voyages permet d'offrir une plus grande gamme d'options au consommateur. 

⚫ Accélérer le time-to-market : Souvent, les entreprises relativement petites avec des produits innovants ont des difficultés à adresser leur produit sur l'ensemble de leur marché potentiel. 
Par exemple, les petites entreprises pharmaceutiques manquent généralement des forces de vente nécessaires pour développer leurs relations avec les nombreux médecins dont ils ont besoin pour promouvoir leurs produits. De plus, les grandes entreprises pharmaceutiques achètent parfois de plus petites entreprises et utilisent leurs propres forces de vente à grande échelle pour accélérer les ventes des produits des petites entreprises. 

⚫ Pour acquérir de nouvelles compétences et connaissances : La société fusionnée peut utiliser les meilleures connaissances des deux entreprises et compenser les insuffisances dans les compétences des entreprises individuelles. Par exemple, permettre aux scientifiques de deux départements de recherche et de développement précédemment séparés de travailler ensemble est plus susceptible de générer des produits plus innovants. Les compétences combinées des départements de marketing seront alors en mesure de vendre ces produits plus efficacement. 


Si Microsoft et Apple décidaient enfin de fusionner ensemble, ils auraient ce logo :




➤ Les inconvénients de la fusion & acquisition pour les entreprises


⚫ Une augmentation potentiel des prix : la fusion et l'acquisition réduisent le nombre de concurrents sur le marché et peuvent donc donner à la nouvelle entité un nouveau pouvoir de monopole sur le marché. Avec moins de concurrence et une plus grande part de marché, la nouvelle entreprise peut à son gré augmenter les prix des produits. Les clients ayant moins de choix, devront accepter les nouveaux tarifs. Par exemple, considérons une situation hypothétique, où Air France ferait l'acquisition de plusieurs compagnies d’avions low cost, cela donnerait à Air France un monopole et des possibilités pour fixer des prix de ventes un peu plus élevés.


⚫ Des pertes d'emplois probables : une fusion peut conduire à une situation où les employés doivent perdre leur emploi puisque les entreprises doivent supprimer les postes en doublon ou suppriment les activités non rentables de la société acquise.


⚫ Une possible perte de productivité : dans les cas où les petites entreprises sont fusionnées ou acquises par de grandes entreprises, les employés peuvent avoir besoin d’une formation aux nouveaux outils et logiciels utilisés. Par ailleurs les employés sont stressés car ils ne savent pas si leur poste sera maintenu, beaucoup d’être eux peuvent en être démotivés. Ainsi, pendant ce temps d’adaptation et d’incertitude, l’entreprise doit prendre en compte le manque de productivité de ses employés.


➤ Quelques exemples de fusions & acquisitions


Sans les fusions et acquisitions, de nombreuses entreprises n’auraient jamais pu atteindre leur succès d’aujourd'hui. A contrario, il existe également des cas de fusions et acquisitions qui ont été des échecs. Certaines des fusions ont perdu des milliards et ont amené les entreprises à faire faillite. 

Intéressons-nous à ces quelques cas. 

Cas de fusions & acquisitions réussies

Disney & Pixar

En 2006 avec leur fusion, les deux sociétés ont pu collaborer plus librement et plus facilement. Cet fusion a eu du sens et à permis aux deux sociétés de collaborer plus étroitement et d’échanger leurs astuces sur la création d’animations. Depuis, le cœur de Disney-Pixar, c’est plus de 200 films à ce jours dont des films d’animation à énorme succès comme La reine des neiges, Zootopie, , Raiponce, WALL-E et plus récemment Vaiana. 

Exxon & Mobil

En 1999, lorsque Exxon et Mobil ont signé un accord de 81 milliards de dollars pour fusionner et devenir ExxonMobil. Suite que quoi, ExxonMobil est devenue la plus grande entreprise des Etats-Unis. 
Aujourd'hui, ExxonMobil reste parmi les leader le plus important du marché du pétrole, avec d’importante part de marché sur le marché international et des gains spectaculaires. On peut donc affirmer que la fusion a été réussi. 


Cas de fusions & acquisitions ratées

Daimler Benz & Chrysler

En 1998, le fabricant Allemand Mercedes-Benz-Daimler, a fusionné pour un montant de 37 milliards de dollars avec le constructeur automobile américain Chrysler pour créer Daimler Chrysler. L'objectif de la fusion était de créer une alliance automobile européo-américaine, qui dominerait les marchés américains et européens. Mais en 2007, Daimler-Benz a vendu Chrysler à l'entreprise Cerberus Capital Management, spécialisée dans la restructuration des entreprises en difficulté, pour seulement 7 milliards de dollars. 
Cette fusion a donc été un échec. Mais que s’est-il s'est passé ? 
Il s’agit ici d’un cas de conflit entre deux cultures d'entreprises. En fait, certains cadres de Chrysler ont déclaré que l’équipe dirigeante de Daimler était arrogante et essayait de contrôler le personnel de Chrysler, et de plus, ils n’intégraient pas comme convenu les techniques de Chrysler dans les Mercedes Benz haut de gamme. Ce conflit entre personnel de l’entreprise, combiné au ralentissement des ventes à eu raison de cette alliance. 

Yahoo & Facebook 

Parfois, une fusion ou une acquisition n’est pas la meilleure solution pour une entreprise, et cela devrait être évité. 
C'est le cas en 2006, lorsque Yahoo a vu l'énorme potentiel de croissance de Facebook tout juste récemment crée. Yahoo a donc fait une offre d’acquisition de 1 milliard de dollars. Un montant d’achat très élevé au regard d'une startup qui venait d'être crée. Mais une somme qui pourtant était en dessous de ce que le PDG Mark Zuckerberg souhaitait. A cette époque, Facebook était sur le point de lancer le flux d'information Timeline et Mark Zuckerberg a estimé que la société valait beaucoup plus que l'offre de Yahoo. Excellente vision car aujourd’hui Facebook vaut environ plus de 300 milliards de dollars !
Tandis que Yahoo décline et vient de céder en 2017 son cœur de métier à Verizon pour 4,83 milliards de dollars. 

Quaker & Snapple 

En 1994, l’entreprise d’agroalimentaire Quaker a acquis l’entreprise de boissons fruitées Snapple, pour 1,7 milliard de dollars. L’objectif de Quaker était d’augmenter ses part de marché avec une nouvelle campagne de marketing pour distribuer les boissons Snapple dans tous les magasins et chaînes de restaurants. Cependant, ce fut un échec car Quaker n’avait pas clairement saisi l'identité de Snapple. En fait, Snapple trouvait sa place dans de petits magasins indépendants et les stations-service et non dans les magasins et restaurants. Seulement 27 mois après l'acquisition, Quaker a vendu Snapple pour 300 millions de dollars. Soit une perte sèche de 1,6 milliards de dollars ! (Aie ! Ça fait mal !!).


➤ Conclusion

Les chefs d'entreprises ambitieux ayant une vision de croissance pérenne pour leur entreprise peuvent prendre les décisions stratégiques qui les emmèneront sur le terrain de la fusion ou de l'acquisition. Il est important avant toute prise de décision d'avoir une compréhension fine de ce qui rend les fusions et les acquisitions réussies, et également de comprendre ce qui cause leurs échecs. Et cette analyse doit passer par une études des cas de fusions & acquisitions afin de rechercher et analyser des exemples de bonnes, mauvaises et pires fusions et acquisitions d’entreprises.








Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien