Téléchargez tout !

Entrepreneur ? Envie de créer une activité ? Découvrez à l'intérieur de mes documents GRATUITS, les secrets d'un Entrepreneur à succès. Voici quelques-unes des ressources que vous recevrez GRATUITEMENT ... !

Réduire votre DSO grâce à l’automatisation



Le DSO ou le « Days Sales Outstanding », traduit en français Délai Moyen de Paiement client ou DMP, est un ratio qui indique le nombre de jours que le client met pour payer votre facture. Une bonne maîtrise de votre DSO vous permet d'éviter les situations financières compliquées causées par le manque de fonds de roulement.

25 % des entreprises en faillite le seraient à cause de retards trop importants de DSO. En réduisant votre DSO, vous améliorez votre cash-flow et votre entreprise pourra mieux se porter financièrement.

Comment savoir si votre DSO est bas ou élevé ?

Ne laissez en aucun moment votre facture vieillir ! Opter pour une solution logiciel de recouvrement de créances efficace est capital si vous ne souhaitez pas que votre DSO affecte l'état de santé de votre entreprise. Pour savoir si votre DSO est bas ou élevé, il convient notamment de le calculer.

Le calcul est assez simple :
  • Il faut diviser votre chiffre d'affaires annuel par 365, ce qui vous donnera votre chiffre d'affaires moyen journalier,
  • Il faudra ensuite diviser votre solde en cours par le chiffre obtenu du premier calcul.

Exemple :

Pour un chiffre d'affaires de 1 000 000 euros, votre chiffre d'affaires moyen journalier est de 2 739 euros. Donc si vous avez 100 000 euros de factures en cours, vous avez un DSO de 36. C'est-à-dire que vos clients prennent en moyenne 36 jours pour vous payer. Pour savoir si votre DSO est bas ou élevé, il faut le comparer à celui d'autres entreprises. Cela vous permettra de savoir si vos clients vous paient à temps ou non.

Les avantages de l'automatisation

Éviter les erreurs de calcul et les omissions

L'automatisation met fin aux erreurs de saisies ou de calcul lors de la comptabilité. Vous pourrez également vous assurer que votre personnel n'a oublié de relancer aucun client dont le paiement est en retard. De plus, tous les clients peuvent avoir des dates d'échéances différentes, ce qui peut induire une confusion. Un bon logiciel est programmé pour éviter les oublis.



Des dépenses en moins

Les entreprises qui externalisaient auparavant le suivi et la relance de facture peuvent aujourd'hui s'assurer que le travail est effectué convenablement. La confidentialité des informations est aussi assurée sachant que le travail se fait en interne. En principe, vous n'avez pas à changer votre manière de travailler. Un bon logiciel de recouvrement de créance peut s'adapter aux outils de comptabilités les plus répandus comme Sage, Cegid ou encore SAP. Cela vous fait également des dépenses en moins sachant que vous n'aurez pas à payer des personnes ou une boîte spécialisée pour couvrir vos dépenses.

Un gain de temps considérable

Cette solution réduit considérablement le temps passé au suivi des factures. Le recouvrement de créance prend du temps et de l'énergie. En fonction de la taille de l'entreprise, le travail peut être effectué par plusieurs personnes, voire tout un département. Si vous deviez vous occuper avant du suivi et de la relance de vos factures, il ne vous reste plus maintenant qu'à paramétrer votre logiciel pour que celui-ci fasse tout le travail.

Le système informatisé de recouvrement de créance se charge de vous dresser un tableau pour que vous puissiez garder une archive et avoir un rapport. Mieux encore, le même logiciel peut identifier les clients difficiles afin que puissiez anticiper des solutions à l'avance.




Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien