Téléchargez tout !

Entrepreneur ? Envie de créer une activité ? Découvrez à l'intérieur de mes documents GRATUITS, les secrets d'un Entrepreneur à succès. Voici quelques-unes des ressources que vous recevrez GRATUITEMENT ... !

Pourquoi créer une entreprise en Asie du Sud-Est?



Démarrer une entreprise en Asie est un véritable casse-tête pour de nombreux entrepreneurs qui souhaitent internationaliser leur entreprise.

En effet, si en général la décision de créer une entreprise à l'étranger et le choix du pays spécifique dans lequel faire des affaires ne sont pas une tâche facile, avec certains pays d’Asie les choses peuvent sembler encore plus compliquées.

Cependant, l'internationalisation des activités est essentielle pour les entreprises qui souhaitent se développer. Ainsi, de plus en plus de sociétés décident de partir à l'étranger, soit pour faire des économies, soit pour rechercher de nouvelles opportunités.

Pourquoi créer une entreprise en Chine ?


De plus en plus d'entreprises se tournent vers le géant asiatique pour créer une entreprise lors de l’internationalisation de leurs activités. Cela n'est pas surprenant car la Chine n'est pas seulement le pays le plus peuplé du monde mais aussi son engagement envers l’innovation et la technologie est une incitation très attractive pour s'y installer.

La région appelée Chine continentale fait référence au pays chinois qui exclut les régions de Macao, Hong Kong et Taiwan. Ces derniers territoires sont régis par des réglementations différentes.

Il convient de clarifier les types d'activités qu'une entreprise étrangère peut faire en Chine. Ces activités sont les suivantes :
  • Les activités interdites : les sociétés étrangères ne peuvent pas exercer dans toutes les activités qui sont réservées, uniquement et exclusivement, aux ressortissants chinois. Exemple: activités militaires.
  • Les activités restreintes: les sociétés étrangères ne peuvent s’y consacrer que via des co-entreprises avec un partenaire local (chinois). Selon le type d'activité, plus ou moins de restrictions seront établies. Exemple d'activité : formation ou éducation.
  • Activités autorisées : automobiles, cosmétiques, etc..
Une fois que vous avez identifié l'activité à laquelle votre entreprise est dédiée, vous pouvez choisir la raison sociale afin de mener à bien les opérations de l'entreprise.

Les options les plus courants à considérer par les investisseurs étrangers lors de la création d'une entreprise en Chine sont les suivants :
  • Le bureau de représentation : l'entreprise ne peut qu'exercer des activités de représentation, de promotion ou de marketing de l'entité mère. Ce type de création présente également des inconvénients car, bien qu'ils ne puissent pas effectuer de tâches commerciales, les bureaux de représentation sont obligés de payer des impôts comme toutes les autres entreprises. Par conséquent, ce n'est peut-être pas la meilleure option pour démarrer une entreprise en Chine.
  • L'entreprise 100% étrangère : les entreprises 100% étrangères sont le type social le plus recommandé pour créer ou démarrer une entreprise en Chine. Il s'agit d'une société à responsabilité limitée qui n'a pas besoin d'un partenaire local et dont le processus de constitution dure généralement entre 2 et 3 mois.
  • La joint Venture : elle est une entité qui nécessite un partenaire local (chinois). L'avantage essentiel de la Joint Venture est la possibilité d'accès à des activités restreintes pour les entreprises étrangères.


Pourquoi créer une entreprise au Japon ?


Vous avez pour projet de créer une entreprise au Japon ?

La création d'une entreprise au Japon, intéressent les investisseurs qui souhaitent se développer et rentabiliser leur entreprise. En plus de son économie très puissante, le Japon offre d'importants avantages fiscaux en termes d'investissements internationaux.

Grâce au boom économique de ses quatre plus grandes îles, le Japon est classé comme la troisième économie du monde, avec un niveau de PIB national très élevé. 

La stabilité économique du Japon repose sur les industries et les technologies de l'information et des télécommunications. En plus de son économie intéressante, la création d'une entreprise au Japon offre également une politique fiscale attrayante et une législation flexible.

En tant que troisième puissance économique au monde, le Japon attire les investisseurs internationaux qui souhaitent développer leurs activités car la juridiction du Japon est une passerelle intéressante pour s'ouvrir à d'autres pays asiatiques.

Pour ceux qui ont déjà une entreprise établie à l'étranger et qui souhaitent étendre leurs activités au Japon, il existe 3 types d'opérations parmi lesquelles vous pouvez choisir d'intégrer votre entreprise. Vous pouvez créer un bureau de représentation, une succursale ou une filiale :

  • Le bureau de représentation : comme pour la Chine, les bureaux de représentation au Japon sont établis comme des lieux pour effectuer des tâches préparatoires visant à permettre aux entreprises étrangères de s'engager dans des opérations commerciales à grande échelle au Japon. Ces bureaux peuvent effectuer des études de marché, collecter des informations, acheter des marchandises ou faire de la publicité, mais ils ne sont pas autorisés à exercer des activités de vente. L'établissement de bureaux de représentation ne nécessite pas d'enregistrement. Un bureau de représentation ne peut normalement pas ouvrir de comptes bancaires ni louer de biens immobiliers en son propre nom. Par conséquent, les accords à ces fins doivent être signés par le siège social de la société étrangère ou le représentant du bureau de représentation à titre individuel.
  • La succursale : le moyen le plus simple pour une entreprise étrangère d'établir une base pour ses opérations commerciales au Japon est de créer une succursale. Une succursale n'a pas son propre statut juridique, mais est plutôt considérée comme faisant partie du statut social de la société étrangère. En règle générale, la société étrangère est donc responsable de toutes les dettes et crédits générés par les activités de sa succursale japonaise. Une succursale japonaise peut cependant ouvrir des comptes bancaires et louer des biens immobiliers en son propre nom.
  • La filiale : une société étrangère établissant une filiale au Japon doit choisir d'établir sa filiale en tant que société par actions (Kabushiki-Kaisha (KK)), société à responsabilité limitée (Godo-Kaisha). Les sociétés à responsabilité illimitées (Gomei-Kaisha) et les sociétés en commandite (Goshi-Kaisha) se voient octroyer le statut de société en vertu de la loi sur les sociétés, mais elles sont rarement choisies dans la pratique parce que les participants au capital ont une responsabilité illimitée plutôt que limitée. Une filiale est une société distincte de la société mère, tous les types de filiales peuvent être créés en remplissant les procédures requises prévues par la loi japonaise. .

Une autre méthode par laquelle une entreprise étrangère peut investir au Japon consiste à créer une coentreprise avec une entreprise japonaise ou via une prise de participation dans une entreprise japonaise.





Pourquoi créer une entreprise à Hong Kong?


Hong Kong est devenue une porte d'entrée entre l'Est et l'Ouest et est le principal centre attractif du commerce international. Ainsi, actuellement environ 4000 entreprises par jour s'établissent à Hong Kong, vous vous demandez pourquoi ?

Le régime commercial de Hong Kong facilite l'attraction des investissements et simplifie le processus d'installation. Grâce à cela, à Hong Kong, votre entreprise peut être constituée en 4 jours. 

Fondamentalement, à Hong Kong, vous trouverez trois types d'instruments pour y installer votre entreprise. Comme pour la Chine et le Japon, vous avez le choix entre le bureau de représentation, la filiale et la création de société.

Un bureau de représentation : sont le moyen le plus simple pour notre entreprise d'avoir une présence à Hong Kong.

Créer une entreprise à Hong Kong via une filiale : la filiale établie à Hong Kong peut développer le même objet social que sa société mère et peut facturer. L' avantage d'utiliser la filiale pour s'installer à Hong Kong est de profiter du soutien et de la solidité apportés par la société mère, car la responsabilité de ces filiales n'est pas limitée mais s'étend à la société dont elle dépend. En outre, les filiales peuvent exercer toutes les activités commerciales autorisées à Hong Kong, à condition que ce soient les activités qui constituent l'objet social de la société principale.

Créer une société : enfin, nous trouvons des sociétés à responsabilité limitée, appelées Hong Kong Limited. Ce type d'entité constituent le type social le plus utilisé à Hong Kong. Dans ce cas, la société a une responsabilité limitée et ses partenaires ont également une responsabilité limitée à l'égard du capital apporté à la société. À Hong Kong, il n'y a pas de capital social minimum obligatoire, par conséquent, le capital sera ce que les parties (les actionnaires) conviennent. Vous pouvez même créer la société avec 1 dollar de Hong Kong. Le temps de constitution oscille généralement autour de quatre jours. En ce qui concerne le siège social, l'entreprise est tenue d'avoir un siège social bien qu'elle ne soit pas obligée d'avoir des bureaux physiques. En ce qui concerne les activités que ce type d'entité peut exercer, l'entreprise est ouverte à tout type d'activité et peut même agir en dehors de l'objectif social défini.


Le mot de la fin

Identifier tous les avantages d'un pays vous permettra de décider dans quel pays asiatique vous établirez le siège de votre prochaine entreprise et pour quelles raisons. Est-ce pour des facilités administratives, le coût de création ? Pour atteindre de nouveaux marchés ?

Aujourd’hui, plusieurs pays asiatiques connaissent une croissance économique fulgurante. De nombreuses opportunités sont donc offertes aux investisseurs sur tout le continent et surtout dans les pays d'Asie du Sud-Est comme la Chine, le Japon, Hong Kong ou la Corée du sud. De ce fait, plusieurs entreprises s’y créent chaque jour. Si vous êtes passionnés par les startups, l’innovation sociale ou technologique, alors l’Asie doit être votre prochaine destination.







Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien