Quelles sont les exigences pour ouvrir un cabinet d'avocats ?



Selon les chiffres, une personne qui souhaite démarrer une entreprise en France doit effectuer en moyenne 5 procédures différentes et consacrer environ 7 jours pour achever ces démarches. Cependant, au-delà des procédures strictement officielles, un avocat doit considérer un autre ensemble d'exigences pour ouvrir un cabinet d'avocats en France. Est-il difficile d'ouvrir un cabinet d'avocats ? Quelles autorisations sont nécessaires pour cela ? Quels marchés cibler ? Comment évaluer l'intensité de la concurrence ?

Existe-t-il une procédure spéciale pour ouvrir un cabinet d'avocats ?

Afin de créer un cabinet d'avocats, conformément à la loi française et au conseil de l'Ordre du barreau, il est nécessaire de s'inscrire au tableau du barreau de son choix à la fois en tant que personne physique et personne morale, et d'obtenir un Certificat d'Aptitude à la profession d'Avocat (CAPA) ainsi qu'une mention en cas de spécialisation de l'activité.

Un avocat devra également transmettre une liste de documents au Greffe du tribunal de Commerce du lieu du futur siège social du cabinet d'avocats (statuts, déclarations de non-condamnation et filiation, copie de l'inscription au barreau, etc.). En parallèle, l'avocat devra souscrire à une assurance professionnelle liée à son activité.

Est-ce qu'une plaque professionnelle est obligatoire ?

La fixation d'une plaque professionnelle est contrainte à une législation stricte et à des normes à respecter. La plaque d'un avocat n'est pas obligatoire, mais elle est indispensable. Comme pour chaque profession libérale, l'avocat n'a pas le droit de réaliser de la publicité. De ce fait, la plaque professionnelle est un outil inévitable pour augmenter votre visibilité et permettre à vos clients de vous identifier afin de permettre d'améliorer l'accès à votre cabinet.

Traditionnellement, la plaque d'avocat est fabriquée à partir de laiton et le contenu est gravé en noir afin d'obtenir une plaque sobre et élégante. Cependant, il n'existe aucune restriction liée à la matière et la couleur d'une plaque. Avant de concevoir sa plaque professionnelle, il est important de consulter le conseil de l'ordre des avocats afin d'identifier les différentes mentions autorisées à inscrire sur votre plaque. Généralement, ce sont :
  • Le nom et prénom,
  • L'adresse du lieu d'activité,
  • Un numéro de téléphone
  • Les diplômes et titres obtenus

Suivant le métier exercé, il peut exister des normes à respecter en ce qui concerne le format, la matière ou même la couleur de votre plaque professionnelle. Sur le site Gravure-plaque, vous constaterez qu'il existe différents formats de plaques professionnelles, toutefois les 3 principaux matériaux utilisés pour créer une plaque sont : l'aluminium, le laiton et le Plexiglas.



Beaucoup de professions libérales n'ont pas de règles à respecter en ce qui concerne la matière de la plaque, mais celle-ci peut s'imposer d'elle-même comme pour le métier d'avocat où il est préférable d'opter pour une plaque en laiton.

Le laiton est conçu à partir d'un métal semi-précieux et est utilisé dans la plupart des cas pour les plaques d'avocats, car c'est un matériau prestigieux. En ce qui concerne le format de la plaque, celui-ci est généralement réglementé et fabriqué avec des dimensions de 30 x 20 cm, mais suivant le secteur d'activité cela peut varier. Par exemple, pour le métier d'avocat les dimensions des plaques professionnelles sont de 20 x 15 cm ou 25 x 15 cm.

Au niveau de la couleur et du contenu de la plaque professionnelle, il existe également certaines règles à respecter. Pour cela, il est recommandé de vous rapprocher du conseil de l'ordre des avocats avant de graver votre plaque professionnelle afin de vérifier la pertinence de toutes les informations nécessaires à inscrire sur une plaque professionnelle en règle.

Quel public cibler ?

Un cabinet d'avocats fournit des services juridiques payants à des clients privés et à des entreprises, prodiguant des conseils sur diverses questions allant du droit des sociétés aux processus de divorce.

Le cabinet d'avocats peut fournir différents services aux :
  • Personnes ayant des problèmes juridiques. L'éventail des consultations potentielles est très large : droit de la famille, civil, logement, administratif, fiscal. Par conséquent, il est nécessaire de décider d'un groupe cible plus restreint et de se concentrer sur certaines tâches. Les avantages de s'adresser aux personnes physiques sont la capacité à trouver rapidement des clients, les inconvénients sont la solvabilité moyenne et faible de ce groupe cible.
  • Petites entreprises ayant besoin d'une assistance juridique continue.
  • Moyennes et grandes entreprises qui ont besoin d'une consultation ponctuelle sur des questions complexes qui se posent dans le domaine du droit commercial, douanier, administratif, etc.
  • Petites et moyennes entreprises ayant besoin d'un service spécifique. Cela peut être l'achat d'équipement en location, l'obtention d'un prêt, le rachat d'un fonds de commerce, etc.
  • Entreprises étrangères ayant besoin d'une représentation en France. Les entreprises étrangères ont souvent besoin d'une gamme complète de services : enregistrement, obtention de licences, interaction avec les organismes gouvernementaux, etc.

Ainsi, le cabinet d'avocats doit trouver sa place sur le marché des services juridiques, c'est-à-dire trouver une niche plus ou moins exempte de concurrents. Il convient de noter que de nouveaux domaines de travail apparaissent constamment dans ce domaine. Par exemple, il y a 3 ou 4 ans, les services offerts aux boutiques en ligne de type dropshipping étaient considérés comme exotiques, aujourd'hui ce service est proposé par des centaines de cabinets d'avocats.

Le monde juridique est très vaste et il y a vraiment de nombreuses spécialités d'activités. Certaines entreprises se concentrent uniquement sur la législation douanière (TVA, dédouanement des marchandises), d'autres sur l'industrie et d'autres sur les services. Et certains domaines d'activité disparaissent (actes notariés des transactions immobilières), d'autres commencent seulement à émerger (support e-commerce).



Les avantages et inconvénients d'ouvrir son propre cabinet d'avocats


Avantages
Inconvénients
Horaire de travail libre
Beaucoup de concurrence
Tarification personnalisée
Besoin d'avoir beaucoup expérience en tant qu'avocat
Un grand nombre de services à proposer
Difficultés à promouvoir certains types de services
La possibilité d'une croissance exponentielle du cabinet
Des clients parfois difficiles à gérer
Un grand nombre de clients potentiels
La nécessité de constamment mettre à jour ses connaissances juridiques et sur la législation
Possibilité de se spécialiser dans différents domaines
Prospection nécessaire du client
Possibilité de choisir vous-même les clients
Un grand nombre de personnes souhaitent obtenir une consultation gratuite
Le droit de refuser une consultation
Pour certains domaines, besoin d'une licence pour exercer
Utilisation efficace de votre temps de travail
Difficile de trouver de bons professionnels comme employés
Organisation optimale de votre travail
Seul responsable pour faire face aux mécontentements des clients
La demande est continue
Pas facile de se faire une place sur le marché

Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien