Cas du Groupe Duval : comment développer votre entreprise par la diversification et le rachat d’entreprise ?





Le groupe Duval est un acteur majeur du marché immobilier qui se distingue dans divers métiers de l’immobilier et également grâce à sa stratégie d'investissement maitrisée. Grâce à une stratégie de rachat d'entreprises, en 25 ans le groupe Duval a atteint un chiffre d'affaires de 700 millions d'euros. 

Le rachat d’une entreprise peut représenter une excellente opportunité d’expansion rapide et rentable. De plus, l’achat d’entreprises déjà en activité implique généralement des risques moindres que certaines stratégies de croissance organique. Cependant, il est recommandé d'être attentif lors de l’acquisition d’une entreprise car environ 50% des acquisitions d’entreprises « détruisent de la valeur pour l’acquéreur ».

7 Avantages de la stratégie de rachat d’entreprise

Il est sage de réfléchir aux avantages de la croissance inorganique (achat d’entreprise) par rapport à la croissance organique (investir dans votre entreprise). En outre, l'achat d'une entreprise existante présente de nombreux avantages :

1. Un investissement à faible risque

L'achat d'une entreprise existante est considéré comme un investissement à faible risque par rapport au démarrage de votre propre entreprise à partir de zéro. Avec une nouvelle entreprise, il y a les coûts de l'immobilier, de l'embauche de nouveaux employés, coûts de formation, de l'équipement, du mobilier, du marketing, etc.

Contrairement à une nouvelle entreprise, une entreprise existante peut inclure la plupart de ces éléments dans le prix de vente, en fonction de la transaction. De plus, les banques considèrent que l'achat d'une entreprise établie présente un plus faible risque.

2. Un personnel déjà en place

Lors de l'achat d'une entreprise existante, vous acquérez le capital humain que vous n'aurez pas besoin de former.

3. L'expérience

Si vous n'êtes pas déjà un expert du secteur de l'entreprise, acheter une entreprise existante est un excellent moyen d'apprendre des choses. En plus d'un personnel bien formé, les employés peuvent également fournir des informations clés sur les opérations de l'entreprise. Ils sont d'excellentes sources d'informations et de connaissances.

4. Une clientèle établie

Avec les employés, vous acquérez une clientèle établie. Ces clients peuvent vous aider à apporter des améliorations à l’entreprise.

5. Du mobilier et des équipements

Dans la plupart des entreprises, l’acquisition comprend des biens immobiliers, du mobilier ainsi que de l'équipement. Si un accord n'inclut pas ces éléments, les dépenses peuvent s'additionner rapidement.

6. Une entreprise prospère

Lors de la création d'entreprise, les 18 premiers mois de de vie de la société sont les plus critiques. En achetant une entreprise existante, vous investissez dans une entreprise qui a probablement dépassé ce stade. Le succès de votre entreprise dépend de plusieurs facteurs, mais savoir que vous investissez dans une entreprise qui a fait ses preuves est un énorme avantage pour tout nouveau propriétaire d'entreprise.

7. Des synergies à tous les niveaux

Le rachat d’entreprise permet de justifier de nombreuses synergies :

- Synergie opérationnel : résulte de l’acquisition d’une entreprise plus efficace, ou avec une meilleure technologie, permet d’intégrer les meilleures pratiques, un savoir-faire, acquisition de technologies ou brevets etc.

- Synergie marketing : augmenter l’échelle permet de diluer les coûts de marketing, accès à des canaux de distribution / Clients, réduction du temps de commercialisation/d’expansion, etc.

- Synergies stratégiques : l’achat d’entreprise permet de croitre plus rapidement, et permet de réduire les risques de la croissance organique. Cela permet également des économies d’échelles.

- Synergies fiscales : une entreprise peut réduire sa fiscalité en acquérant une autre qui a accumulé des pertes.

Quel que soit votre objectif de synergie, vous ne devez pas payer plus que le bénéfice qui sera attendu avec l’acquisition de l’entreprise. Cela implique d’acheter une entreprise alignée avec votre stratégie et votre culture d’entreprise.



Stratégie de rachat et de diversification : le cas du Groupe Duval

Le groupe Duval, l’un des plus importants promoteurs immobiliers français, créé en 1994 par Eric Duval. Cet autodidacte qui a débuté sa carrière professionnelle en 1978 à l'âge de 19 ans, occupe différents postes au sein de l’entreprise familiale de construction, Maisons de Bretagne. Lorsqu’il prend la direction de la société dans les années 90 il décide de recentrer ses activités dans la promotion immobilière et notamment dans l’immobilier commercial et d’entreprise (achat, construction, rénovation). Le groupe Duval voit le jour à ce moment-là.

La société initiale de bâtiment est devenue une société de rachat, d’investissement et de gestion immobilière. La groupe Duval va ainsi développer son portefeuille de métiers en diversifiant ses rachats et investissements.

Ainsi, dans les années 2000, le groupe Duval se diversifie en investissant dans des résidences médicalisées dans divers pays européens et des clubs de golfs, à travers le rachat de UGolf, qui compte désormais 55 agences dans toute la France et gère plus de 1 000 clubs de golf dans le monde.

Cette stratégie d’acquisition permet au groupe Duval de considérablement augmenter son chiffre d’affaires, en outre, la société prévoit un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros en 2021 !

Le groupe Duval continue sa stratégie de développement notamment par le biais de l’internationalisation, en particulier en Afrique de l’Ouest et centrale ou le groupe s’oriente vers l’acquisition d’immobilier. Eric Duval en Afrique participe entre autres à d'importants projets de construction au Rwanda afin de soutenir l'innovation locale dans la construction et la gestion de bâtiments durables.

Et toujours dans un souci de diversification de ses activités, le groupe Duval s’est positionnée en 2013 sur le marché agricole avec la création de FedRice, une filiale qui propose du riz haut de gamme venant du Cambodge.

Pour résumer, le Groupe Duval est un excellent exemple des bénéfices que peuvent apporter le rachat d’entreprises en termes de chiffre d’affaires, d’internationalisation et de diversification. 

Les opportunités sont partout, et il faut pour cela savoir sortir du cadre de votre activité.


3 erreurs à éviter lors du rachat d’une entreprise

Comme beaucoup d’entreprises, le groupe Duval n’est pas à l’abri d’un mauvais investissement. Néanmoins, la diversification permet de diluer le risque.

Pour que l’achat d’une entreprise existante soit correctement exécuté, il doit toujours y avoir création de valeur à la fois pour l’acquéreur et pour le cédant. Mais ce n’est pas toujours le cas en pratique.

Sachez que lorsqu’une entreprise annonce qu’elle va effectuer une future acquisition, le marché la « punit » en adoptant une position de méfiance. En effet, la destruction potentielle de valeur par l’acquéreur est fréquente. Cette destruction de valeur peut prendre la forme d'une perte du capital humain, une intégration difficile des processus, une technologie mal exploitée, etc.

Les 3 raisons principales de cette perte de valeur pour l’acquéreur sont les suivantes :

1. Une cible d’acquisition inappropriée

2. Une valeur d’acquisition excessive

3. Des synergies attendues en dessous des attentes


1. Le bon choix de la cible d’acquisition

Lors du rachat d’une entreprise, votre première action est de signer un NDA (accord de confidentialité) et commencer à analyser le « deal » afin de ne pas manquer ce qui semble être une excellente opportunité de croissance pour votre entreprise.

Cependant, vous devez vous poser les questions suivantes :
  • Combien d’entreprises ou biens similaires existent dans ce segment ? 10, 25, 50, 100 ?
  • Dans quelle mesure cet achat est-il le meilleur investissement pour votre entreprise ?
  • La culture de l’entreprise est-elle en adéquation avec la culture de votre entreprise ?
  • Quelles synergies peuvent être générées lors du rachat ?

Tenez également compte du fait qu’acheter une société ou un bien impliquera de faire intervenir des ressources humaines, faire une due diligence, rédiger un contrat, et surtout que l’acquisition représentera un énorme investissement.

En fait, si vous vous posez les questions ci-dessus et décidez de faire une étude de marché pré-deal afin de sélectionner la meilleure cible, votre entreprise aura déjà évité le premier écueil, qui est le plus courant lors du rachat d’une entreprise.

2. Une valeur d’acquisition « gagnant – gagnant »

Lorsque le processus d’acquisition d’une entreprise est « compétitif », c’est-à-dire lorsqu’il y a plusieurs entreprises intéressées par l’acquisition, vous serez tenté d’enchérir plus que vous ne devriez.

Afin d’éviter une offre élevée par rapport à la valeur de l’acquisition, il est important d’évaluer la société de manière professionnelle et rationnelle. La valorisation de la société doit être effectuée en calculant la valeur des flux de trésorerie opérationnels actuels et futurs une fois la société acquise.

Ensuite, il est normal qu’il y ait des divergences entre les attentes du vendeur et celles de l’acheteur, celles du premier étant toujours plus optimistes que celles du second.

Dans ces cas, l’idéal pour sortir de l’impasse est de faire des propositions sous formes de « compensations » selon les résultats. C’est-à-dire que vous payez d’abord pour ce que vaut l’entreprise, et vous fixez une « somme à régler » pour plus tard, si les attentes sont satisfaites.

L’évaluation des synergies possibles est extrêmement importante car elles impactent directement votre profit sur l’acquisition. Que ce soit par des économies d’échelle, la vente de produit, la réduction de coûts, l’accès à de nouveaux marchés, etc.

Dans la mesure du possible, vous devez éviter de payer la valeur des synergies d’acquisition estimées car elles sont incertaines et dépendront toujours de votre capacité à intégrer l’acquisition cible.

Au cours de la due diligence de la société, les passifs et les actifs devront être quantifiés, et une attention particulière devra être notamment apportée au rachat d’entreprise en faillite.

Si vous suivez ces conseils, vous éviterez le deuxième écueil.

3. Pensez aux événements post-intégration

En pratique, le processus d’achat ne s’arrête pas à la signature de l’accord d’achat. En effet, il est tout aussi important de prendre en compte différents paramètres :

- Choisissez des sociétés plus petites (maximum 50%) afin de limiter les risques et les complexités de l’intégration.

- Si possible faites une partie du paiement de l’achat de la société avec divers apports (liquidité, actions, crédit, etc.)


Le mot de la fin :

L’achat d’une entreprise est une décision qui doit être soigneusement planifiée et exécutée afin d’assurer la création de valeur, maximiser le retour sur investissement et minimiser les risques.

Parmi les raisons qui mènent à la décision d’acquérir une entreprise ou un bien, il y a : les opportunités de marché, la croissance, les économies d’échelle, les synergies, l'accès à des actifs, etc.
Pour que l'opération réussisse, il est conseillé de prendre en compte les aspects suivants :

1. Il est nécessaire de faire une évaluation objective à la fois de l'entreprise que vous souhaitez acheter et de la vôtre.

2.- Evaluez toute la documentation de l'entreprise pour connaître sa valeur marchande réelle et préparez ainsi une proposition reflétant la situation financière de l'entreprise. La négociation doit être agile. Vous devez l'empêcher de s'étendre indéfiniment dans le temps en trouvant le juste prix pour la valeur obtenue.

L'acquisition d'entreprises est un processus long et complexe qui peut nécessiter un suivi spécialisé. Donc n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels si cela est nécessaire.





Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien