Téléchargez tout !

Entrepreneur ? Envie de créer une activité ? Découvrez à l'intérieur de mes documents GRATUITS, les secrets d'un Entrepreneur à succès. Voici quelques-unes des ressources que vous recevrez GRATUITEMENT ... !

Transition énergétique dans le bâtiment : ce que vous devez savoir



Depuis sa création, l'humanité a toujours recherché la maîtrise des ressources naturelles. Pour cela, pendant des siècles, des technologies ont été conçues pour tirer parti de ces ressources. Lorsque nous parlons de transition énergétique, nous évoquons en particulier la mise en place d'actions favorables à une économie durable axée sur l'utilisation des énergies durables et sur l'efficacité énergétique. Sachant que le bâtiment industriel lui-même est l'une des principales causes de surconsommation d'énergie dans le monde, que pouvez-vous faire pour participer à la transition énergétique en tant qu'entrepreneur ?

Des bâtiments responsables de la surconsommation

Pour vous donner une idée, 70% des émissions de carbone de la planète sont produites par les villes. Les bâtiments sont responsables de 30% de la consommation énergétique mondiale et de 28% des émissions de CO2. Par conséquent, la transition énergétique dans le bâtiment n'est pas une option. C'est une obligation !

Aujourd'hui, le secteur de la construction se situe à la croisée des chemins, un moment où de multiples obligations législatives et réglementaires vont avoir une influence déterminante sur son avenir, principalement en raison de l'engagement pris par notre pays de parvenir à réduire ses émissions de carbone. 


Les obligations réglementaires sur la transition énergétique évoluent

En novembre 2016, la Commission Européenne a présenté plus de 3 000 pages de texte constituant le "paquet hiver" de la stratégie énergie-climat pour 2030. Des directives, des règlements et des réglementations ont été proposés et marqueront la politique de transition énergétique « Énergie propre pour tous les Européens » de la prochaine décennie.

Les objectifs fondamentaux de l'Europe à l'horizon 2030 sont au nombre de trois :
  • La baisse d'au moins 40% des émissions de gaz à effet de serre (par rapport aux valeurs de 1990)
  • L'utilisation d'au moins 23% d'énergie renouvelable en 2020, et 32% en 2030
  • L'amélioration d'au moins 20% de l'efficacité énergétique en 2030, et de 50 % en 2050

En ce qui concerne la France, la priorité en matière de politique énergétique nationale est de disposer, d'ici 2050, d'un parc immobilier dont l'ensemble des bâtiments sera rénové, selon les normes « bâtiment basse consommation » ou assimilées. Ainsi, un certain nombre de mesures et obligations ont été entérinées par les autorités. Pour obtenir plus d'informations, découvrez les obligations réglementaires et initiatives volontaires participant à la transition énergétique du bâtiment.

Par exemple, les propriétaires de bâtiments privés résidentiels dont la consommation en énergie est supérieure à 330 kWh par mètre carré ont l'obligation avant 2025, de réaliser la rénovation énergétique de leur bâtiment.

L'impact sur les entreprises

Concernant les entreprises, depuis le 5 décembre 2015, le Code de l'énergie demande aux sociétés de plus de 250 salariés de se soumettre aux obligations réglementaires de la transition énergétique du bâtiment et de réaliser un bilan énergétique, selon les exigences des normes NF EN 16247, afin qu'elles puissent identifier des actions d'efficacité énergétique à mettre en place pour leurs activités. En outre, les économies d'énergie dégagées suite à cet audit énergétique pourraient permettre, selon la nature de l'entreprise, de réaliser jusqu'à 30 % d'économies, et de réduire de 50 % la consommation d'énergie globale du bâtiment.

À l'heure actuelle, la législation impose aux entreprises de plus de 500 salariés de mettre en œuvre les directives relatives à l'efficacité énergétique du bâtiment, directives qui impliquent de réaliser un audit énergétique et de mettre en oeuvre des systèmes de gestion de l'efficacité énergétique dans les bâtiments. Ce qui signifie en connaître la performance énergétique, établir un bilan d'émissions de gaz à effet de serre, afin de quantifier et de mettre en place un plan d'action pour limiter les émissions de gaz carbonique.

Ces audits énergétiques peuvent être délivrés par n'importe quel prestataire certifié : énergéticiens, bureau d'études, ingénieurs, etc.

Il est important de noter que les nouvelles obligations réglementaires en matière d'urbanisme, de construction et de rénovation du bâtiment tiennent compte non seulement de la qualité de construction, mais également des conditions d'efficacité énergétique des bâtiments. Plus précisément, vous devez chercher à atteindre ce que l'on appelle le « bâtiment à consommation d'énergétique nulle » ou bâtiment passif. C'est à dire des bâtiments qui assurent une gestion de leur énergie en intégrant une consommation propre, des énergies renouvelables ou des technologies intelligentes pour la bonne gestion de votre consommation en énergie.



Enclencher la transition énergétique dans le bâtiment

La réduction de la demande d'énergie dans les bâtiments est la stratégie la plus efficace pour réduire la consommation d'énergétique et les émissions de CO2. Aujourd'hui, il existe des solutions qui permettent de construire de nouveaux bâtiments à la performance énergétique optimale, ou de moderniser les bâtiments existants pour réduire leur consommation de 50 à 90%. Hormis le bâtiment, aucun autre secteur n'est en mesure de réaliser cette évolution vers un modèle durable et respectueux de l'environnement grâce aux technologies existantes.

Environ 90% du parc immobilier de l'Union européenne (plus de trente milliards de mètres carrés) est considéré comme insuffisant du point de vue de la transition énergétique. La réhabilitation de 350 000 bâtiments par an jusqu'en 2050 sera nécessaire pour atteindre les objectifs environnementaux auxquels la France est tenue.

Pour faciliter cette transition énergétique, le gouvernement propose à tous les citoyens français des écoprêts à taux zéro, dont le nombre sera porté de 30 000 (aujourd'hui) à 100 000 écoprêts dans les prochaines années.
De plus, un Fonds de financement pour la transition énergétique (disposant d'un budget de 1,5 milliard d'euros) soutiendra les entreprises de toute taille dans leur transition énergétique et leurs actions en faveur de celle-ci (intégration d'énergies renouvelables, travaux d'isolation, etc.).

Le mot de la fin

Les engagements de décarbonisation, les obligations réglementaires, le développement durable, la compétitivité économique des technologies renouvelables, ainsi que le stockage de l'énergie électrique ne laissent aucun doute sur notre immersion dans la transition énergétique. Les entreprises « à énergie positive » seront dans le futur de plus en plus incitées à devenir des acteurs essentiels de la performance énergétique, et à redoubler d'initiatives pour enclencher le mouvement vers une consommation d'énergie plus raisonnée.


Partagez l’article, seulement si vous aimez !!

Vos réactions : Laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES SONT EN DOFOLLOW

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien